Arbre sur arbre/Tree on Tree

Le groupe de musique Mathilda Tree a lancé un concours pour illustrer la pochette de leur album. Au-delà du défi créatif, le fait que le concours porte sur un de mes thèmes favoris m’a largement convaincue de participer.

La chanteuse de ce groupe est Anaïs LeMarchant que j’ai découvert lorsqu’elle tournait dans le duo “Anaïs et Rébecca”, chanteuse et violoncelliste déjantées revisitant la musique pour nous. Puis  je me suis rendue compte que c’était l’amie d’une amie lorsqu’elle a commencé à chanter avec son compagnon, composant le groupe Mathilda Tree.

Leur style est très doux, folk musique chant + guitare auquel ils ont rajouté récemment un percussionniste (qui a drôlement bon goût d’ailleurs… ).

Voici la réalisation que vous avons faites à 4 mains avec mon mari : photographie argentique réalisée près de chez nous, développement “maison” par ses soins. J’ai ensuite repris son image dont j’esquissé les plus grosses branches ainsi que celles établissant la “base” de l’arbre sur du tissu hydrosoluble. Puis j’ai utilisé la technique du piqué libre (petit aparté : Claire !!!) pour broder le squelette de l’arbre à la machine.

Un passage dans l’eau chaude plus tard, exécuté par ma petite assistante ravie de mettre la main à la pâte (et c’est vraiment le cas de le dire !) et l’arbre se détache de son support.

Il a séché toute la nuit, puis a été positionné ce matin sur la photographie.

Mathilda Tree band enjoined us, people following them, on FB to submit creations for their new album.

We chose to work as a team : my husband searching a nice melancholic tree, photographing it with his analog camera, and printing it himself. Then I sketched out the most solid branches and the base of the tree, on water-soluble fabric.

Then I free-motioned it. Using this technique for a “real” project for the first time, I had to learn the first few tricks but it came quite quick, I was actually surprised at how easy it seemed.

Then came the moment to dissolve the fabric to let the tree stand by itself. My daughter, who stayed at home to heal her cold, help me with, she loved the process.

We let the tree dry in between 2 towels for the night and placed it on the picture in the morning.

We imagined it like this, the fabric sticking out of the picture, reenforcing it, texturing it. We pretty glad at how it turned out, whether it’s being picked by the band or not. We really enjoyed the creative ride !

DSC_5000

Advertisements

12 thoughts on “Arbre sur arbre/Tree on Tree

  1. Bonjour
    J aime beaucoup ton arbre , et surtout j aime beaucoup travailler de cette facon ,le
    piquet libre donne une liberte , et le resultat est surprenant.
    Bon creativite
    Pascaline

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s