TUTORIEL – Rag quilt, en français.

 Et voici un tutoriel de rag quilt, en français et en images.

Ce tutoriel n’existe ici qu’en français car il est très facile de le trouver en anglais.

 

Tout d’abord : pourquoi faire un rag quilt ?

– Parce que c’est joli

– Parce que ça peut tenir chaud, et “dans mon opinion” (oui, suis en période “The good wife” en ce moment”) c’est plus joli qu’une polaire.

– Parce que ça fait descendre la pile de chutes à utiliser

Les deux inconvénients : ça prend du temps (comme beaucoup de choses, ainsi ça ne devient qu’une question de choix) et ça fait des peluches la première fois que le lave. Et c’est tout.

Ce qu’il vous faut  

(j’indique ici la quantité nécessaire pour faire un grand quilt, je donnerai les instructions pour en réaliser un petit et un moyen ensuite) :

  •  du plastique ou du carton dans lequel découper vos deux gabarits
  • plein de chutes de tissu assez grandes, dans des tons assortis
  • un vieux plaid polaire
  • deux mètres de tissu uni /ou là encore, si vous voulez utiliser des chutes, vous le pouvez. C’est ce que j’ai fait pour mon premier rag quilt. Mais le camaïeu de couleurs utilisé au dos s’accordait avec les couleurs utilisées sur le devant.

Si jamais vous achetez des tissus neufs pour l’occasion, ne les laver pas, le tissu s’effilochera plus facilement et vous constituerez plus rapidement les franges si caractéristiques de ces quilts. Si vous utilisez des chutes, des vieux vêtements, il faudra attendre quelques lavages pour que les franges apparaissent vraiment. 

Pour un grand quilt : il vous faudra 60 carrés de tissu A, 60 de tissu B, 60 de polaire.

Pour un quilt moyen : il vous faudra 48 carrés de tissu A, 48, de tissu B, 48, de polaire.

Pour un petit quilt : il vous faudra 30 carrés de tissu A, 30 de tissu B, 30 de polaire.

Pour un premier quilt, veuillez plutôt commencer par un quilt de petite ou moyenne taille.

Les étapes

DSC_1104 Resized

1/ Vous allez découper dans le plastique/carton (ça se récupère facilement) deux carrés.

L’un de  23 cm, l’autre de 18 cm. Ecrivez, pour évitez les confusions la taille des carrés sur ceux-ci.

Ici j’ai utilisé deux plastiques différents, histoire de les distinguer rapidement.

Le gabarit de 23 cm va servir à découper les carrés de tissu A et B.

Le gabarit de 18 cm va servir à découper les carrés de polaire, pour mettre entre les tissus extérieur et intérieur.

2/ Vous allez trier les tissus que vous voulez mettre en tissu A, les tissus du dessus.

Ca peut être un tissu uni, ça peut être un camaïeu de 3, 5, 7 tissus. Pour ce plaid, j’ai décidé d’utiliser un camaïeu de bleu, grâce à des jeans récupérés. Comme j’étais un peu juste, j’ai utilisé d’autres chutes : du tissu bleu à fleur Frou-Frou, un haut trop petit et du tissu gris foncé japonais.

DSC_1108 ResizedCeux, que vous voulez mettre en tissu B, les tissus du dessous.

Ici j’ai utilisé un sari qui traînait dans mes affaires depuis 12 ans. Il présente la jolie particularité d’être tissé dans un sens en orange, dans l’autre en rose. De fait sa couleur varie selon l’angle duquel on le regarde. J’en ai joué ici, en ne positionnant pas la trame de la même manière pour avoir des variations de couleurs.

3/ Puis, vous allez découper, grâce au gabarit de 23 cm :

– 60 carrés en tissu A

– 60 carrés en tissu B

DSC_1111 Resized

4/ Ensuite, vous allez faire des “sandwichs” : un tissu A, un tissu polaire, un tissu B.

Epinglez. Recommencez pour faire les 59 autres carrés.

DSC_1113 ResizedDSC_1114 Resized

5/ Cousez d’un coin jusqu’au coin contraire.

DSC_1116 Resized

Et coupez les fils (ça en fera moins pour plus tard).

DSC_1118 Resized

6/ Ensuite, vous allez devoir positionner les carrés pour voir comment vous souhaitez les assembler.

Un assistant velu peut être nécessaire. En tout cas, il vous donne ici une valeur d’échelle.

DSC_1120 Resized

7/ Une fois que l’alternance de couleurs, de carrés, vous satisfait, cousez bandes par bandes.

Rien de plus simple, positionnez vous à 2cm du bord et cousez ENVERS SUR ENVERS (attention au début on n’a pas l’habitude et le découd-vite sera votre meilleur allié). – boulette corrigée 😉 

Commencez par le carré 1, puis prenez l’extrémité des 2 carrés cousus et continuez. Toujours attention (je me répète, mais vous verrez que ce n’est pas superflu) à ne pas reprendre une vieille habitude et coudre envers sur envers.

DSC_1124 Resized

8/ Une fois que toutes vos bandes sont cousues individuellement, cousez les entre elles, pareillement, endroit sur endroit.

DSC_1125 Resized

DSC_1127 Resized

9/ Vous y êtes presque ! Maintenant il faut coudre le contour du plaid.

Pour cela, écartez les coutures, épinglez des deux côtés, et cousez à 2 cm du bord.

DSC_1130 Resized

10/ Vous avez presque terminé.

La coupe et la couture vous ont peut-être parues longues… mais ce n’était rien. Car le pire arrive : le découpage de franges !

Vous allez découpez vos 2 cm, presque jusqu’à la couture. Si vous dépassez et coupez malencontreusement à travers la couture, pas de souci, vous reprenez la machine et vous repassez une fois à travers l’entaille.

J’ai étalé ça sur quelques jours histoire de ne pas avoir de tendinite au poignet droit (ciseaux, ou coupe fil), et histoire de ne pas trop m’ennuyer.

Mon assistant en a profité pour “tester” le plaid en situation.

DSC_1132 Resized

 Vous pouvez voir les franges déjà coupées, et celles qui restent à faire.

Et le plaid entier, avec les franges coupées, avant lavage.

DSC_1333 Resized

11/ Dernière étape : le lavage,  nécessaire pour que les petits fils des franges s’entremêlent et créent l’effet si particulier à ces plaids.

Le premier lavage commence ce travail, mais ce n’est qu’au bout de quelques lavages que les franges seront vraiment bien entremêlées.

A vous de jouer !

Vous pouvez m’envoyer un mail à theaozcreations (chez) gmail.com pour que j’ajoute vos  réalisations réalisées grâce à ce tutoriel.

Fabriquer un tutoriel prend du temps. Aussi si vous l’utilisez, mentionnez-le,faites des liens vers vos blogs pour en indiquer l’origine mais ne le recopiez pas s’il-vous-plaît. Le tutoriel ainsi que toutes les photos sont protégées par droit d’auteur, et appartiennent à l’auteur, Théa Oz. Je vous en remercie.

DSC_1414 Resized DSC_1415 Resized DSC_1416 Resized

Advertisements

38 thoughts on “TUTORIEL – Rag quilt, en français.

  1. Génial ton tuto, merci ! Mes chutes n’ont plus qu’à bien se tenir (j’ai quand même un patchwork entamé à terminer d’abord…) ! J’aime particulièrement l’utilisation que tu as faite du tissu de jeans, cela rend ton plaid très moderne et on peut en faire une version masculine plus facilement qu’avec d’autres techniques – mon fiston renchérit, il en a assez des fleurs et des pois… !

    • Et bien, quel honneur si un enfant aime ! Le mien est pareil, il aime quand je couds “sobre”. Là, le gros avantage c’est le coût du bidule : zéro 🙂

  2. Superbe plaid et encore une fois quel boulot! Bravo. Par contre je ne suis pas du tout d’accord avec toi concernant l’assistant Poilu! Le (s) mien (s) squatte régulièrement le tissu, que j’avais laissé en place avant de couper par exemple. Et puis c’est qu’il en perd du poil (dépression automnale peut être…. ) 😉

  3. Merci pour ce tuto. J’ai de côté de vieilles chemises de Monsieur et de vieux jean’s. Une bonne idée pour le petit lit de Paul.

  4. C’est super beau ! Ça donne envie de s’y mettre.
    Par contre, il me semble avoir détecté une coquille : à l’étape 7, il est noté en capitales “coudre ENDROIT contre ENDROIT”, il me semble que c’est l’inverse, justement (comme précisé un tout petit peu plus bas) 😉
    Merci pour ce tuto, bonne soirée.

    • J’ai relu, et c’est bien endroit contre endroit, à l’inverse de ce qu’on coud d’habitude : envers contre envers…
      Mais c’est tellement peu naturel, qu’effectivement il y a de quoi s’embrouiller. Merci encore pour ta visite !

      • Ben justement, d’habitude, on coud envers contre envers, non ? Pour que les coutures soient à l’intérieur alors que là justement, on les veut apparentes… Mais peut-être que je n’ai rien compris :-/
        Bonne soirée !

      • Je n’avais pas vu ce deuxième message… oui je pense que tu as raison. C’est le contre/sur qui m’a perdue… faut que je regarde et modifie ça à tête reposée !

  5. Super tutoriel, très explicite. J’avais une de mes camarades de club de patch qui souhaitait comprendre comment on réalise une pièce de ce genre et je pense qu’avec tes explications, elle va pouvoir s’y mettre dès que possible. Je viens de mettre un petit post-scriptum à l’article que j’avais fait paraitre sur mon blog car, effectivement, certaines lectrices ne sont pas venues jusqu’ici en suivant le lien indiqué mais ont pu prendre ton quilt pour une de mes réalisations. La confusion est d’ailleurs très flatteuse pour moi mais j’ai fait le nécessaire afin que l’erreur puisse être rectifiée et tous les abonnés vont recevoir cet erratum. Merci encore pour ton tuto !!!

    • Merci beaucoup Mimi pour ce commentaire. J’espère effectivement qu’il servira, mais si jamais Annick (c’est le nom de ta camarade) a besoin d’aide pour réaliser le quilt, je suis disponible, soit ici, soit dans contact. Car bon, quitte à faire un tutoriel, autant qu’il serve 🙂 Bonne journée à toi, et merci encore d’avoir parlé de mon travail, ça fait plaisir.

    • Petit oubli relatif à ton collaborateur-testeur : j’ai quelqu’un qui lui ressemble chez moi à la différence que chez moi, il se verra plus sur le quilt puisqu’il est de couleur sable. Mais pour ce qui est du goût du confort, c’est bien la même motivation…. Là il vient de rentrer d’un moment passé dehors mais il pleuvine… Beurk…. alors direction SON fauteuil et SON coussin en faux boutis du marché et atelier léchage-séchage…. Ce sont des collaborateurs très efficaces et très fidèles. Heureusement que nous sommes bien secondées sinon nous n’arriverions pas au bout de nos projets textiles, tu ne crois pas ?

      • Et bien, avant je n’étais pas très contente. Maintenant, vu qu’il veut aider, je l’utilise et le pose là où ça m’arrange pour tenir mon tissu, et qu’il ne glisse pas.
        Par contre pour mon dernier tuto j’ai dû l’enfermer dans une chambre tellement je n’arrivais pas à faire des photos lisibles. L’avantage de mon monsieur-testeur est qu’il est délicat, il ne sort pas dehors 🙂
        Par contre tu dis qu’il est sable, est-ce un burmese ?

  6. Bonjour, Je pense tout à fait comme Mary says que les coutures se font envers contre envers sinon les franges seront du mauvais côté ! Mais cela dit, votre rag quilt est très chouette 🙂

  7. Ce tuto me donne bien envie d’en faire un mais j’ai lu les commentaires et avant de commencer j’aimerais savoir si à l’étape 7 c’est “endroit contre endroit” ou “envers contre envers” …
    Merci pour votre réponse et merci pour ce tuto.

  8. Merci pour ce tuto! Je voulais faire un sac pour mes métiers de broderie de Lunéville avec les vieux jeans de mes filles et mon mari.Et il est prêt pour ma rentrée.Tuto très explicite.Le jeu en vallait la chandelle. Seul bémol : ma machine à laver.
    Elle n’a pas apprécié toutes les peluches et s’est mise en carafe.C’est une super marque et après 20 ans de bons et loyaux services elle s’est remise en marche après 2 bons nettoyages des peignes de la pompe.
    Mais je pense que je vais crâner à mon prochain cours de broderie avec mon super beau sac. Alors merci encore!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s