Frivolité/tatting

I went to India with a Japanese book (nothing earned if you click on it, promise !) so learn tatting. Taking classes is expensive and not so necessary when you become used to anything textile. So I had my book with me, threads and shuttles. I swore a lot in my non-existent beard but mistakes after mistakes the gesture slowly took in.

The lace here hasn’t been bloked yet…. I have to find the motivation for that, but as I stay at home with my children for the next 2 weeks so it might get done. But I love the colours and I don’t think it’s so bad for first trials. I just have to find a use for it !

Je suis allée en Inde avec un livre japonais et je n’ai pas arrêté pendant un mois : lire, essayer, défaire, comprendre, vaincre avec un plaisir manifeste, apprendre le geste, se l’approprier. Avant de partir j’avais néanmoins regardé quelques vidéos sur Youtube, m’étais mis les gestes en tête et dès la navette en main, ça a été à peu près bien. Le plus difficile reste à joindre deux picots. 

Là les dentelles ne sont pas bloquées, à savoir étirées… mais on va dire que les vacances avec les enfants vont aider. Je vais peut-être même sous-traiter, en espérant qu’un dessin animé suffise à payer la main d’oeuvre.

Dès qu’elles le seront je leur trouverai un usage dans un tableau.

 is DSC_2294_lightroom DSC_2297_lightroom DSC_2299_lightroom

Et merci merci à l’amoureux pour les jolies photos en macro…

And a big thank you for my beloved one for the close-up pictures…

Advertisements

4 thoughts on “Frivolité/tatting

  1. Ce n’est pas la 1ere fois que je vois des frivolités. Ca m’a l’air d’être difficile à faire. Et ensuite tu en fais quoi ???
    En tout cas c’est très jolie…

    • Oui c’est un peu compliqué, il faut être patient et accepter de se tromper, défaire et refaire. C’est beaucoup moins intuitif que la broderie je trouve.

      Après je vais les mettre dans des tableaux textiles.

  2. Ben je suis accro à la frivolité , surtout depuis une dizaine d’année car j’ai décidé que les km de dentelle …pas trop moi, et que je ferai désormais de la frivolité LIBRE, avec plein de fils différents : coton perlé N° 5 teint par mes soins , fil métallisé, lacet viscose à tricoter …..
    J’ai appris il y a près de 35 ans lors de la naissance de mon fils , je suis partie accoucher avec : un livret DMC extrait de l’encyclopédie des ouvrages de dame de Thérèse de Dillmont ( pas très nouveu tout ça) une navette un crochet et du coton perlé et je suis revenue avec un fils et près d’un ètre de dentelle.
    J’ai déménagé plusieurs fois , ai stoppé ma production et j’ai repris pour agrémenter mes patchworks depuis j’ai toujours un pochon avec de la frivolité dans mon sac , c’est peu encombrant , idéal dans les filles d’attente à la poste ou chez le médecin.
    Sur mon blog quelques exemples de mes travaux, galets ” frivoles” ,tableaux textiles ,veste customisée…il me semble que depuis février vous avez du en faire d’autre, je vais fouiner dans votre blog.
    Au fait c’est très populaire au québec , on trouve de la frivolité dans plein de boutiques d’artisanat , surtout sous forme de pochettes de rosaces en frivolité faites par des mamies.
    Miki http://imaingination.com

    • Oui c’est vrai, c’est tellement peu encombrant que c’est un vrai plaisir de voyager avec !
      J’ai hâte de voir ce que donne la frivolité “livre”, je vais aller voir votre blog. Merci d’être passée !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s